Publié le 24 Août 2016

Cueillette dans la Comté : muffins aux mûres sauvages

Bienvenue à l'auberge du dragon vert!

Depuis toujours les anciens vivent de la cueillette. Bien sur les ressources les plus importantes dans l'alimentation des hobbits viennent de la chasse en forêt, la pêche dans le Brandevin, l'élevage des bêtes et surtout l'agriculture mais la cueillette fait partie des choses normales de la vie des hobbits, une sorte de réflexe et ce dès le plus jeune âge. C'est à croire que les hobbits n'en ont jamais fini de faire des provisions, leur garde-manger en est d'ailleurs le témoin.

Bref, dès qu'il se balade, un hobbit a le nez fourré dans un buisson et ses yeux ne lâchent jamais les fossés lorsqu'il marche sur les chemins. Au bois, on connait son obsession pour les champignons mais la cueillette frénétique s'étend aussi aux asperges et salades sauvages, aux diverses racines, aux plantes aromatiques, petites pommes et poires parfois un peu trop acides, fruits rouges, diverses baies et il paraît même que certains hobbits du quartier sud s'adonnent au ramassage des escargots !

Pas étonnant de voir donc se vider les buissons épineux des ronces communes (ronces des bois) dès la fin de l'été et d'en voir disparaître toutes les jolies mûres.

Il y a une part de chance dans la cueillette car il ne faut arriver ni trop tôt, quand les mûres sont encore trop rouges ; Ni trop tard car, entre les oiseaux qui picorent toute la partie supérieure et les poneys de passage qui arrachent la partie basse, il ne reste pas toujours de quoi faire des réserves. Cette année, j'ai eu la main assez heureuse et j'ai ramassé de quoi agrémenter quelques petits gâteaux. Ce n'est pas la première recette de muffins que je partage avec vous mais je n'ai pas résisté à l'ajouter à la rubrique des terres du Milieu. Puis il nous faut bien ça pour tout doucement sortir de l'été et se préparer à accueillir l'automne... Je sais, ce n'est pas encore la fin de l'été mais j'adore les plats d'automne et j'ai déjà hâte !

Cueillette dans la Comté : muffins aux mûres sauvages

Pour une vingtaine de muffins, il vous faut:

  • 160g de sucre en poudre
  • 460g de farine
  • 4 œufs
  • 160g de beurre doux pommade*
  • 250g à 300g de mûres sauvages
  • 2 sachets de levure chimique
  • 2 petits suisses
  • 6 cuil à soupe de lait
  • 1 gousse de vanille ou 1 cuil. à s. d'extrait de vanille

*Beurre pommade = À température ambiante

Cueillette dans la Comté : muffins aux mûres sauvages

Préchauffez le four à 180°C (Th 6)

Rincez les mûres à l'eau fraiche et laissez les égoutter. Dans un saladier, mélangez le beurre pommade, le sucre et les œufs jusqu'à l'obtention d'une pâte mousseuse. Ajoutez les petits suisses, le lait et la vanille. Ajoutez la levure et la farine en mélangeant bien. Incorporez les mûres et mélangez. Beurrez des moules à muffins (ou placez des caissettes en papier à l'intérieur d'une plaque à muffin) et remplissez** les au ¾, avec la pâte. Petite astuce pratique : utilisez une cuillère à boules de glace, pour doser et distribuer dans les moules plus facilement.
Enfournez 15 à 20mn à 180°C.

Une fois gonflés et dorés, sortez vos muffins du four et laissez les refroidir sur une grille, avant dégustation!

NB : Vous pouvez aussi utiliser des mûres congelées.

**Petite astuce: Utilisez une cuillère à boule de glace pour remplir les moules à muffins, c'est un gain de temps utile, je vous promets ;-)

Cueillette dans la Comté : muffins aux mûres sauvages

Publié le 4 Août 2016

Les jours heureux dans la Comté : gâteau aux mirabelles et cannelle

Bienvenue à l'auberge du dragon vert !

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la Comté n'a pas toujours été un lieu de paix et d'insouciance. C'est un endroit où la guerre a déjà eu lieu malgré l'édification de la grande Haie qui la protège des intrusions et des attaques. Il y eu la bataille des champs verts en 2747 contre les gobelins, guerre gagnée grâce à Bandobras Touque, dit Fier taureau, un ancêtre de Bilbon et un sacré gaillard! La seconde bataille fut menée à Belleau au troisième âge en 3019, par Frodon, Sam, Pippin et Merry de retour de la guerre de l'anneau.

Personne ne sort indemne d'une guerre et malgré l'expression qui dit que « tout ce qui ne tue pas rend plus fort », nombreux furent brisés pour toujours. Je pense à Frodon mais aussi à Bilbon.

JRR Tolkien a lui aussi connu la guerre et son œuvre s'appuie sur une réflexion à propos du bien combattant le mal absolu et cette idée sous-jacente selon laquelle seule l'alliance des peuples peut laisser entrevoir un espoir.

La Comté est encore aujourd'hui un lieu de paix où les enfants peuvent grandir librement et jouer dans les bois. Et pour que cette paix perdure, je pense qu'il nous faut rester unis et tolérants, plus que jamais... Mon gâteau aux mirabelles n'est qu'un prétexte pour vous parler de cela mais je partage avec vous la recette en souriant car je sais que même avec un petit gâteau on peut rendre le monde meilleur.

Les jours heureux dans la Comté : gâteau aux mirabelles et cannelle

Pour ce petit gâteau aux mirabelles, il vous faut :

  • 450g de mirabelles entières
  • 4 œufs
  • 150g de sucre en poudre
  • 200g de beurre pommade*
  • 225g de farine (j'ai mélangé 3 farines : blé, riz, châtaigne mais cela marche aussi avec de la simple farine de blé)
  • ½ sachet de levure chimique
  • Une pincée de sel
  • 25g de sucre (cassonade)
  • Une cuillère à café de cannelle en poudre

*Pommade : à température ambiante.

Les jours heureux dans la Comté : gâteau aux mirabelles et cannelle
Les jours heureux dans la Comté : gâteau aux mirabelles et cannelle

Préchauffez le four à 190°C (Th6) Rincez les mirabelles à l'eau fraiche et fendez-les en deux pour prélever les noyaux.

Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un grand récipient, fouettez les jaunes d’œufs avec 100g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le beurre, la farine et la levure. La pâte doit être épaisse. Montez les blancs en neige avec le restant de sucre (50g) et le sel. Incorporez la moitié des blancs montés à la pâte et mélangez jusqu'à ce que la pâte se détende. Incorporez le reste des blancs en neige en remuant délicatement sans casser les blancs.

Dans un moule à manquer graissé, versez le mélange. Déposez sur la préparation, les mirabelles, côté chair vers le haut. Dans un petit récipient, mélangez le sucre cassonade (25g) et la cannelle et saupoudrez sur le gâteau.

Enfournez 30 à 35mn à 190°C (le gâteau est cuit lorsque la pointe d'un couteau ressort humide mais propre) Laissez tiédir avant de démouler.

  • Vous pouvez proposer une variante de cette recette en remplaçant les mirabelles par des prunes ou des figues fraiches coupées en deux.
Les jours heureux dans la Comté : gâteau aux mirabelles et cannelle

Je lis dans vos yeux, la même peur qui pourrait saisir mon coeur. Un jour peut venir où le courage des hommes faillira, où nous abandonnerons nos amis et briserons tous liens. Mais ce jour n'est pas arrivé. Ce sera l'heure des loups et des boucliers fracassés, lorsque l'age des hommes s'effondrera. Mais ce jour n'est pas arrivé ! Aujourd'hui nous combattrons ! Pour tout ce qui vous est cher sur cette bonne terre, je vous ordonne de tenir, hommes de l'Ouest !

Aragorn, film Le retour du roi, Peter Jackson