Ma recette du lembas, le pain de route elfique

Publié le 31 Janvier 2013

Ma recette du lembas, le pain de route elfique

Bienvenue à l'auberge du dragon vert!

Tous les hobbits de la région ont entendu parler du pain elfique et il n'a pas très bonne réputation par ici. N'empêche si les douces dames elfiques ne prenaient pas le soin d'en fabriquer (car ce sont uniquement les servantes de la déesse Yavanna qui le préparent à l'origine) bons nombres ne survivraient pas à leurs trop longs périples. On l'appelle d'ailleurs aussi "pain de vie". Il nous faut clairement admettre que préparer le lembas n'est pas donné à tous car il y a de la magie elfique dans ce pain. Personnellement, j'ai bien les oreilles vaguement pointues mais cela ne suffit pas mes amis, je ne connais pas la magie des elfes et encore moins leurs incantations très douces. Je m'y suis tout de même essayée, si ce n'est pour rendre un modeste hommage au grand peuple des eldars. Après de longues lectures sur le sujet, je vais regrouper ici tout ce que j'ai retenu et déduis. Évidemment, il ne faut pas s'attendre à un lembas authentique mais voyez cette recette comme une piste possible de copie de la recette secrète des elfes.

  • Le choix des ingrédients :

En me documentant et en discutant avec un hobbit sympa et joufflu j'ai appris pas mal de choses sur les elfes et ce pain. Pour les ingrédients, j'ai eu la chance de croiser quelques elfes qui m'ont un peu orienté dans mes choix. Bien qu'on parle souvent de blé pour la fabrication de ce pain, je pense que c'est le petit épeautre qui se rapproche le plus de la céréale que cultivait la déesse Yavanna, c'est en effet une des plus anciennes céréales qui poussait dans ce monde, avant l'âge des hommes et elle possède de meilleures qualités nutritives que le blé.

  • Un goût elfique :

Un autre ami elfe Celebrindal fils du Rouergue, m'a fait remarquer que nombreux conifères et pins poussaient autour des lieux de vies des elfes. Les préparatrices du pain de route ont probablement à leur portée, de succulents pignons de pins. J'ai choisi des herbes énergisantes et de l'ail pour ses qualités aseptisantes.

Le lembas est un peu dur à digérer alors les elfes mettent un peu de cardamome moulu, c'est une épice à l'arôme agréable mais légèrement âcre, laissant une sensation de chaleur dans la bouche. Son goût rappelle celui du citron, du poivre et du camphre.

  • Des proportions harmonieuses:

Mon plus grand doute résidait dans le choix des proportions... Jusqu'à ce que je feuillète l'encyclopédie elfique qui traine près de la réserve à bois. J'ai découvert que les elfes et surtout les elfes blancs, sont très croyants, très spirituels. Par exemple, pour eux la mathématique a un sens caché qui nous échappe à nous autres les humains, hobbits, nains ou autres dragons. Cela se rapproche de la numérologie. J'ai lu que certains nombres avaient une forte symbolique pour le peuple elfique comme le 144 qui définit le nombre de jours dans une année elfique. Le chiffre fondamental pour un elfe est le 3, comme les 3 clans ou les 3 pères (les 3 elfes qui se sont éveillés les premiers) La recette que je vous propose donc possède des proportions basés sur le chiffre 3 et le nombre 144 ! A défaut de magie elfique, c'est au moins facile pour mémoriser la recette non ?

  • Le format du lembas:

Le pain de route est carré et d'une épaisseur de 1 cm. C'est à vous de décider de la taille du carré en fonction du trajet que vous avez à faire et de la taille de vos feuilles choisies. Le format varie de 6 x 6 cm à 15 x 15 cm (des multiples de 3) Le lembas sera prédécoupé avant la cuisson avec des entailles formant une croix. Cela permet une découpe plus nette à la dégustation.

  • Le choix des feuilles contenant les lembas:

Les elfes utilisent de grandes feuilles de mallorne aussi appelé l'arbre d'or que l'on trouve encore aujourd'hui dans la Lothlórien. J'ai entendu dire qu'une dame elfe très belle avait donné à Sam Gamegie une boîte de terre contenant une noix argentée de mallorne. Je crains qu'il l'ai perdu lors de son périple, il y a quelques années. En substitution, il vous faut choisir de grandes feuilles solides et souples mais le plus important est qu'elles soient non-toxiques bien sur. Il ne faudrait pas altérer le pain et encore moins votre santé, n'est ce pas? Faites appel à l'apothicaire de votre bourg si vous avez un doute. J'ai choisi les feuilles d'un vieux magnolia qui pousse non loin du bois où je jouais enfant. Pour moi, il ne pouvait y avoir plus beau contenant pour un lembas. Pensez à rincer les feuilles à l'eau claire et faites les sécher sur un tissu propre. Traditionnellement les elfines utilisaient de la cire blanche pour sceller la feuille une fois refermée sur le pain mais vous pouvez aussi utiliser de la cordelette.

  • La sagesse d'un eldar:

Les elfes sont des êtres fondamentalement bons et emplis de sagesse, aussi pour réaliser cette recette pas question que vos amis nains viennent pousser la chansonnette dans votre cuisine. Écoutez de la harpe ou des mélodies harmonieuses car pour cuisiner elfique, à défaut d'en être un, il faut être doux et prendre le temps. Les elfines laissent entendre de doux chants durant la confection du lembas, parait-il puis elles murmurent des prières en Sindarin. Je tacherais de vous conseiller sur ce point, durant la recette mais pour moi qui apprécie le brouhaha et le tumulte des joyeux hobbits, cela a été compliqué.

Bon soyons clairs... Mes lembas ne possèdent pas de magie elfique mais ils font un en-cas sympa ! Ils se grignotent derrière le comptoir avec quelques habitués de l'auberge du dragon vert. C'est que j'ai une réputation à tenir moi ! Si les nains qui visitent mon auberge apprenaient que je cuisine elfique, rendez-vous compte !

Même s'ils n'en possèdent pas les vertus magiques offrez vos modestes lembas à ceux qui voyagent et en auront besoin, tout comme le font les elfes.
Même s'ils n'en possèdent pas les vertus magiques offrez vos modestes lembas à ceux qui voyagent et en auront besoin, tout comme le font les elfes.

Même s'ils n'en possèdent pas les vertus magiques offrez vos modestes lembas à ceux qui voyagent et en auront besoin, tout comme le font les elfes.

Ma recette du lembas, le pain de route elfiqueMa recette du lembas, le pain de route elfique
Ma recette du lembas, le pain de route elfiqueMa recette du lembas, le pain de route elfique
Ma recette du lembas, le pain de route elfique
Ma recette du lembas, le pain de route elfique
Pour 5 lembas, il vous faut:

- 3 cuil. à s. de poudre d'amandes

- 3 cuil. à s. de poudre de noisettes

- 3 cuil. à s. de pignons de pin

- 3 cuil. à s. de graines de tournesol non salées

  • 3 herbes énergisantes:

- 1 cuil. à s. de persil séché

- 1 cuil. à s. d'origan séché

- 1 cuil. à s. d'ail semoule

- 1 oeuf

- 1 cuil. à s. de miel de forêt

- 1 quartier de mandarine pressé

  • 3 épices et condiments:

- 1 petite cuil. à café de cardamome

- 1 petite cuil. à café de poivre blanc

- 1 petite cuil. à café de sel fin

- 30g de beurre doux

- 144g de farine complète de petit épeautre (non traitée)

NB: La farine complète donne une couleur ocre au pain, si vous préférez vous rapprocher du rendu elfique choisissez la farine blanche de petit épeautre.

Broyez les pignons et graines de tournesol au pilon. Faites fondre le beurre et mélangez-le à la farine dans un saladier. Ajoutez l’œuf, avant de le casser tentez une prière elfique "En nin-ista mai" qui veut dire "Je suis parfaitement conscient de cela" car en effet, les elfes n'aiment pas devoir prendre une vie animale, même si elle est à l'état premier d’œuf! Si vous ne savez pas prononcer le Sindarin dites "Je te vois..." je pense que ça marche aussi ;-)

Ajoutez le miel de forêt et le jus d'un quartier de mandarine (à presser dans votre main). Dans un autre récipient, regroupez les autres ingrédients et mélangez-les à la pâte en pétrissant bien. Formez une boule de pâte et réservez la 15mn au réfrigérateur. Préchauffez le four à 180°C (Th6) Étalez votre pâte sur 1 cm d'épaisseur et découpez des carrés. Incisez les diagonales pour marquer le pré-découpage du pain sur chaque carré et enfin dites "Alamenë" qui veut simplement dire "Allez avec ma bénédiction". Cela permettra d'aider les voyageurs qui mangerons le pain de route. Je ne garantis pas que cela marche mais quel risque prend t-on à essayer? :-)

Enfournez environ 25 mn, le pain va légèrement colorer mais ne gonflera pas. Sortez le et laissez le refroidir. Pendant ce temps laver les feuilles et laissez-les sécher sur un torchon propre. Enfin confectionnez vos lembas en les pliant dans la feuille.

Le pain elfique se conserve des semaines, des mois et il est imputrescible, qualité que nous ne pouvons reproduire nous les hobbits, hommes, nains et autres créatures dépourvus de pouvoirs elfiques. C'est en grande partie grâce à la feuille de mallorne qui le protège que le pain ne se dégrade pas. Votre pain sera toutefois comestible et bon durant trois jours, si vous le préservez de l'humidité et d'une chaleur trop élevée.

Le lembas avant cuisson

Le lembas avant cuisson

Pliage du lembas (sans la feuille de mallorne)Pliage du lembas (sans la feuille de mallorne)
Pliage du lembas (sans la feuille de mallorne)Pliage du lembas (sans la feuille de mallorne)

Pliage du lembas (sans la feuille de mallorne)

Comme me l'ont fait remarquer deux elfes que je côtoie ( Gigidril fille Dal-igö et Celebrindal), l'avantage de cette recette est qu'elle peut permettre de démasquer un descendant de Gollum, qui redouterait de la gouter!

Du lembas ...Oh! et encore du lembas

Samsagace Gamegie

Rédigé par Miette

Publié dans #les terres du milieu

Commenter cet article

anorie Gigidrill 02/02/2013

grand pouvoir nutritif en effet !!

Gollum 05/02/2013

ça brule! ça nous bruuuuuullllllllllleeeeeeee

Claude 12/05/2013

Je me pose une question idiote(pardon) 3 lunes... c'est 3 mois? Ca se conserve vraiment si longtemps? merci pour la recette en tout cas, je viens d'en faire et c'est très très bon!